Enseigner le yoga aux aînés c’est du bonheur

Enseigner le yoga aux aînés

Vous pensez que j’ai le don des répétitions… ou que vu mon âge (très) avancé aidant, je radote. C’est faux. La répétition est voulue…

La réalité

L’espérance de vie a progressé. Il existe toutes sortes de recettes de longévité pour faire rêver et miroiter une possibilité de jouir d’une certaine qualité de vie plus longtemps. Cela est vrai, dans la mesure où la prise de conscience des conditions, pour que cela se réalise, n’arrive pas trop tard.

Le plus souvent, quand l’heure a sonné, que la retraite arrive, que le soutien de la famille, des amis, des collègues fond comme neige au soleil, c’est dur. Moralement et par voie de conséquence physiquement. L’ayurvéda, science de la vie, nous l’enseigne, nos maux ont pour origine le physique ou le mental, au niveau physique ça commence par le système digestif et au niveau mental, le cumul du stress de toute une vie et les épreuves.

Une vieillesse, ça se prépare tout au long de la vie par un entretien de notre machine, et sur tous les plans. La Tradition du yoga nous offre toute une panoplie de techniques que nous pouvons choisir en fonction de nos besoins. J’en témoigne après presque six décennies de pratique.

Changeons de perspective

Heureusement le Yoga pour les aînés représente une bouée de secours qui peut ravir tous ceux et celles qui se retrouvent dans cette situation. Car pour les déséquilibres à l’origine des inconforts et, avec l’aggravation, la maladie, nous pouvons contribuer, nous, professeurs de yoga, à aider les aînés, à être là pour eux et par des pratiques appropriées favoriser chez eux un mieux-être sur les plans physique et mental, donc deux portes d’entrée !

Par la porte du physique, laissons de côté le terme de guérison qui est réservé à la médecine, mais engageons-nous à faire valoir tout ce qui peut favoriser une amélioration au niveau physiologique, la digestion, l’élimination, la respiration retireront un bénéfice certain autant par des pratiques sur chaise que sur tapis. Des postures bien choisies feront l’affaire. Le yoga sur chaise est valable pour tous et celui sur tapis accessible aux aînés autonomes à condition d’être adapté et de respecter les fragilités qui s’installent avec le temps.

Par la porte du mental, engageons-nous à faire valoir tout ce qui peut semer un peu de bonheur auprès des aînés. Cela commence par des respirations toutes simples, mais fréquentes qui vont drainer les pensées négatives. À la suite de quoi couper les pensées récurrentes du passé qui polluent le présent et n’ont plus aucune utilité, cela peut s’effectuer grâce à l’action conjuguée de la visualisation et de la respiration avec un bon choix d’images. Terminer par un renforcement des pensées positives, un renforcement de la vitalité, une bonne dose d’énergie avec des techniques moins connues mais néanmoins efficaces que nous offre le yoga.

Vrai ou faux, n’est-ce pas du bonheur à apporter aux aînés ?

Humainement parlant le yoga pour les aînés est un cadeau pour les professeurs de yoga qui le souhaitent, les sourires, les attentions que les élèves témoigneront seront précieux.

Certes, chers professeurs de yoga, vous ne ferez pas fortune, les aînés ne sont pas majoritairement nantis et oubliez d’en faire un « business », ce n’est pas à la portée de leurs moyens. Il s’agit d’un dharma social et il vous faut vous y engager avec cet état d’esprit. Faites-le, si vous le sentez, c’est du bonheur !

Francine Cauchy

Francine Cauchy

Formatrice de professeur de yoga pour enfants, pour aînés et de Yoga Ayurveda, Francine Cauchy enseigne le yoga depuis 1975. Elle est maître en yoga accrédité par la Fédération francophone de yoga et conseillère au World Council of Yoga.
Étiquettes : Yoga aux aînés
Découvrez nos articles et chroniques