Être, rayonner, rendre grâce

Yoga à la lumière de l’ayurvéda

Yoga à la lumière de l’ayurvéda
Chronique n°15 de la FFY

En cette saison…

ÊTRE, RAYONNER
RENDRE GRÂCE

L’ayurvéda nous considère dans la relation permanente à l’environnement, du plus proche au plus lointain et une influence réciproque. Ainsi, les saisons nous imprègnent-elles de leurs énergies et agissent sur tous nos plans.

 

Du printemps à l’été la nature s’éveille lentement puis éclate en milliers de couleurs et de parfums, un livre ouvert pour que nous y puisions les ressources qui inspirent un cheminement vers  qui nous sommes et nous aider dans le choix des pratiques et réflexions qui vont nous permettre d’éclore, grandir, fleurir et rayonner.

Régénération, vitalité et réalisation sont les axes de ce travail évolutif autant dans une dynamique de bien-être que dans celle qui nous rapproche toujours plus de nous-mêmes.

AU NIVEAU PHYSIQUE

Nous préparer physiquement est une base incontournable, autant avec des postures dynamiques qui permettent d’éliminer les déchets de nos tissus qu’avec des postures statiques pour développer la force qui soutient la  vitalité. Il est également recommandé d’approfondir la purification par le feu de respirations profondes ou spécifiques telles que kapalbhati ou bhramari, qui vont favoriser l’élimination des pensées négatives de toutes sortes qui polluent le mental.

Le cheminement consiste ensuite à créer l’espace dans le mental. Un mental grâce auquel il est possible d’accéder à la conscience et cheminer plus sûrement vers le cœur de soi-même.

En pratique il s’agit de « Fermer les yeux et  développer la conscience du  corps tout entier jusqu’à  stabiliser le mental. Approfondir la détente jusqu’à ressentir l’immobilité s’installer, puis, diriger l’attention vers l’espace derrière le front, derrière les paupières fermées. S’y détendre et  observer. Être témoin de ce qui peut apparaître, pensées, images, couleurs ou autre. Ne pas retenir, élaborer ou interpréter, ni analyser, ni juger ce qui passe. Approfondir la  vision ». Quelques instants par jour suffisent.

AU NIVEAU SUBTIL

Pour nous permettre de profiter de toute l’intensité des énergies de la saison nous pouvons ajouter une dimension plus approfondie et plus subtile enseignée par l’ayurvéda à savoir, les  essences vitales. Ce sont les formes subtiles des constitutions physiques ou doshas, la force vitale première Prana correspond  à Vata, le rayonnement de la vitalité intérieure Tejas, est la forme subtile de Pitta  et la vigueur première Ojas est en lien avec Kapha. Toutes les pratiques de yoga développent ces trois forces, ces trois essences, qui sont à l’origine d’un corps sain, en favorisant le renouvellement et la transformation. À cet effet, il faut veiller à diversifier les pratiques, en introduisant un petit peu de tout dans une organisation progressive et réfléchie.

Le yoga enseigne que le mental se régénère dans le silence. L’ayurvéda quant à elle préconise pour cela d’apprendre à être « témoin » des activités mentales, des pensées, émotions et de rester détaché de l’expérience correspondante.

Nous pouvons observer concrètement le développement de ces forces en nous par notre état intérieur. La force vitale première procure enthousiasme et motivation. Le rayonnement de la vitalité intérieure se manifeste par le courage, l’intrépidité et un mental pénétrant. La vigueur première est réalisée si nous sommes en paix, que la confiance et la patience nous habitent.

LAISSER ÉCLORE QUI NOUS SOMMES

La pensée védique enseigne qu’Agni, le feu, et Soma, l’eau, se rencontrent dans le cœur. Tout est dans le cœur. Tous les chakras s’y réunissent. L’univers entier, tous les mondes et plans d’expériences y sont contenus, le temps, l’espace ainsi que tout ce qui est au-delà de la manifestation. C’est surtout, pour chacun de nous,  le lieu où résident notre Soi et notre capacité de rayonnement.

La méditation nous permet de cultiver en permanence Agni et Soma dans le cœur, d’approfondir la perception qui conduit à la connaissance de soi, à la paix profonde et à la joie. Un processus alchimique.

Pour y parvenir : « Diriger la conscience vers l’espace du cœur. Visualiser l’union Agni et Soma sous la forme d’un point lumineux, brillant, scintillant : notre Être. S’imprégner en totalité de sa lumière et rayonner celle-ci autour de soi et plus loin encore vers la nature si généreuse et l’univers ».

En unité dans cette pratique!

Namasté

Francine Cauchy

Francine Cauchy

Formatrice de professeur de yoga pour enfants, pour aînés et de Yoga Ayurveda, Francine Cauchy enseigne le yoga depuis 1975. Elle est maître en yoga accrédité par la Fédération francophone de yoga et conseillère au World Council of Yoga.
Étiquettes : Agni| Doshas
Découvrez nos articles et chroniques