Le feu de la transformation

Le feu de la transformation

Les Veda constituent, autant pour les professeurs de yoga que les pratiquants, une référence transmise par les écritures les plus anciennes de la Tradition du yoga. Une œuvre d’une grande richesse qui mérite d’être approchée par tous. Ses enseignements élaborés par les Rishis depuis des millénaires y figurent sous forme de mantras ou hymnes. A leur lecture nous y puisons toujours plus de lumière pour éclairer notre propre chemin vers la connaissance de soi.

MÉDITEZ CE QUI SUIT… 

L’hymne était pour le Rishi qui le composait un moyen de progrès spirituel pour lui-même et pour les autres, un partage en quelque sorte. L’idée première, parvenue du plus profond de son âme, vibrait en lui, mais elle ne prenait forme et pouvoir que par la force de son mental, s’imprégnant de son expérience personnelle, laquelle se manifestait par ses paroles et ses actions dans sa propre vie. La création de l’hymne était un moyen d’expression lié à son être mais n’était pas un but en soi, le but ultime était la Connaissance de Soi et à chaque pas une transformation profonde vers ce but. Un principe et une attitude qui devraient inspirer les enseignants et Maîtres du yoga de nos jours pour perpétuer cette tradition dans le partage.

RIG VEDA

Parmi les quatre vedas je retiens ici le Rig Veda destiné à l’usage des oblateurs (ceux qui offrent), il me touche profondément. Il est un témoignage important d’un passé lointain de la pensée humaine. C’est le seul document datant de cette époque ancienne où la connaissance psychologique et spirituelle se dissimule sous le voile d’images et de symboles concrets offrant un sens pour le profane mais qui ne se révèlent vraiment qu’aux initiés.

Le caractère secret de la connaissance de soi fût ainsi préservé, car une telle connaissance pouvait être dangereuse pour le mental humain ordinaire. Un esprit non purifié pouvait en faire mauvais usage. Les hymnes favorisaient, d’une part, l’existence d’un culte extérieur à ce Feu, d’autre part, d’une discipline intérieure pour l’initié. Les hymnes furent conçus sur ce principe. Derrière les images généralement reliées à la nature que les humains adoraient, puisque celle-ci assurait leur quotidien, se cachaient secrètement des enseignements sacrés menant à la plus haute réalisation. Ainsi peut-on lire :

« Dresse ta flamme, Agni !
Écartant de moi la Néantise,
Amène-moi du bétail et de quoi vivre,
Montre-moi les orients ! 

Que grâce à ton assistance, Agni,
Personne ne nuise à nos vaches, à nos chevaux, à nos hommes!
Viens à moi, Agni ! Toi qui apportes la lumière !
Enveloppe-moi de ton éclat ! » 

Rig Veda

Un hymne au Feu de la transformation. Un Feu né dans le creuset de manipura, qui se développe avec pranayama. D’une technique à l’autre, un goutte-à-goutte prudent, le Feu se nourrit par l’union des souffles apana et prana entre le plexus solaire et le cœur, là où siègent l’être et l’action, dans l’équilibre de Samana. Un processus alchimique qui idéalement se concrétise par attitude et comportement justes au quotidien.

C’est une œuvre initiatique, nous touchons là à un potentiel de réalisation fantastique dont il faut respecter certaines règles pour rester centrés dans nos pratiques. Les précautions ne sont pas superflues dans l’usage des techniques avancées pour lesquelles chacun doit être suffisamment enraciné et avoir une bonne maîtrise du souffle. D’ailleurs, Patanjali ne précise-t-il pas que l’adepte doit être physiquement confortable dans la posture et mentalement être établi dans Sattva, l’équilibre mental.

Un hymne à la Nature aussi que je ressens au plus profond de moi vivante et complice de chaque mouvement qui accompagne cette transformation. Les éléments en sont les acteurs et le souffle, le moteur qui les met en mouvement.

YOGA À LA LUMIÈRE DE L’AYURVÉDA

J’y arrive naturellement pour enseigner que tout doit être harmonisé et ce Feu maîtrisé, autant au niveau des constitutions physiques que mentales. L’embrasement est dangereux, l’étincelle endormie ne mène pas loin.

Rig Veda 6.9

Paru dans la Chronique n°26 de novembre 2019 de la Fédération Francophone de Yoga

Francine Cauchy

Francine Cauchy

Formatrice de professeur de yoga pour enfants, pour aînés et de Yoga Ayurveda, Francine Cauchy enseigne le yoga depuis 1975. Elle est maître en yoga accrédité par la Fédération francophone de yoga et conseillère au World Council of Yoga.
Découvrez nos articles et chroniques