Le Yoga : une science et un art

Le Yoga une science et un art

Extrait de la conférence donnée au Centre de Yoga de Ste Foy le 29 août 2015

N.B. Le thème a été déterminé par les responsables du centre de Yoga de Ste Foy à l’occasion du cinquantième anniversaire du centre.

La conférence fut également le partage d’une expérience personnelle de 50 années d’étude, de pratique et quarante années d’enseignement, de recherche et de formation des professeurs de yoga.

Comme le communiquait Swami Sivananda, un grand maître qui a vécu au début du vingtième siècle : « Le yoga est une expérience personnelle ». Autrement dit je ne peux qu’encourager tout le monde dans la découverte de celle-ci en vous transmettant itinéraires et balises, comme pour un voyage.

Avant d’aborder ce voyage, il est bon de prendre un temps de réflexion, sous forme de questionnement. Vous allez considérer votre ressenti sur le plan physique et mental, vous poser des questions comme : « comment je me sens ? Quelles sont mes forces, mes faiblesses ? Et plus en profondeur, qu’est-ce que j’aimerais voir évoluer dans ma vie ? Ou autres.

Car c’est ainsi que vous allez, avant de vous engager ou d’aller plus loin dans ce cheminement, préciser votre intention pour pouvoir donner une orientation à votre pratique et veiller à sa progression.

Le Yoga une science et un art

DÉFINITION ET ORIGINE DU YOGA

Yoga signifie  « union, joug ». C’est une science vieille de plusieurs millénaires, originaire de l’Inde et  fondée sur un système qui permet de réaliser l’unification de l’être humain dans ses aspects physique, psychique et spirituel. Son but : la connaissance de soi. Il a évolué et s’est enrichi avec le temps grâce à l’expérience de sages ou « rishis » qui ont consacré leur vie à la pratique et la recherche sur le sujet. Chacun apportant une couleur en fonction de sa personnalité. C’est ce qui fait qu’aujourd’hui vous avez à votre disposition différente écoles.

Ce système, commun à toutes ces écoles, comprend un tronc commun : des pratiques de postures, de techniques de respiration, relaxation et méditation. S’ajoute à cela, une philosophie, qui s’applique à l’attitude à développer pour aborder cette pratique, celle du respect de qui vous êtes.

Avec le temps et par le travail des sages qui s’y sont succédé, le yoga a évolué en fonction du contexte humain de leur époque pour apporter une aide à chacun pour vivre mieux.

MIEUX-ÊTRE ET ÊTRE PLUS

Ce sont les deux axes mis à votre disposition, deux possibilités que chacun peut envisager de développer par la pratique. Le mieux-être est un état d’équilibre sensible qui se traduit par un confort. Être plus correspond à un désir de changement issu d’une aspiration personnelle. Il y a des chances que cela vienne bousculer quelque peu, faire des vagues, le temps de retrouver un nouvel équilibre.

En Occident, lorsque l’on parle de yoga, on se réfère le plus souvent au hatha-yoga. C’est une forme Traditionnelle, la plus généralement enseignée, qui suit le principe du système précédemment décrit puisqu’elle s’articule autour de postures, de techniques de respiration, de relaxation, de méditation auxquelles s’ajoutent le mantra, les mudra et kriya. Son but n’est pas de sculpter votre corps selon un modèle défini, mais d’équilibrer votre nature, d’harmoniser votre physique, votre mental, les accorder avec ce que vous êtes en profondeur afin de vous permettre de trouver un bien-être à tous les niveaux.

Cela dit, comme nous sommes tous différents, il va falloir adapter la pratique.

D’HIER À AUJOURD’HUI : ADAPTATION DES POSTURES

Le yoga est aujourd’hui accessible à tous. Parfaitement adapté à notre époque il rayonne autant dans le milieu des enfants que dans celui des personnes âgées. Autrefois on disait que le yoga était accessible de 7 à 77 ans. Aujourd’hui les enfants commencent à 3 ans et des personnes de plus de 90 ans continuent à le pratiquer.

A titre d’exemples, le yoga est enseigné aux enfants en CPE ou à l’école ou encore dans les centres de yoga. Pour eux le yoga est enseigné de façon ludique et dynamique, il ne leur est pas recommandé de rester dans une posture, adaptation liée au fait que la croissance au niveau de leur squelette ne le permet pas. Par ailleurs nous avons observé que les excès d’utilisation des nouvelles technologies dès le plus jeune âge amène rapidement les enfants à se déconnecter de leur ressenti, et leur fait mener une vie sédentaire alors qu’ils sont surtout moteurs. Ce qui a pour conséquences de voir beaucoup d’enfants considérés comme ayant un déficit d’attention ou comme hyperactifs. La solution pour ramener cela à la normale est de leur faire pratiquer des postures debout qui vont les enraciner, des équilibres qui vont à la fois les tranquilliser et développer leur capacité de concentration.

Le yoga est également enseigné aux aînés, sur tapis et sur chaise. Dans les résidences où ils sont pris en charge, leur paysage de vie est sécurisant bien sûr mais triste. Le yoga apporte un souffle de vie, de paix ainsi que des solutions pour les problèmes articulaires, l’insomnie et autres maux inhérents au vieillissement parallèlement aux soins médicaux.

Pour vous, il vous faut faire un choix de pratiques adaptées, de modalités adaptées à votre nature.

Voici quelques indications qui vous guideront :

  • Si vous êtes plutôt agité, que vous manquez de concentration, c’est que l’élément air vous domine. Donnez la priorité aux postures debout qui vous enracineront et aux flexions avant qui vous calmeront. Faites en sorte de pratiquer toutes vos postures lentement, sans forcer, avec douceur et habitez votre posture d’une respiration profonde en insistant sur l’expiration.
  • Si vous avez tendance à entrer en compétition, à vous forcer pour bien faire, l’élément feu vous domine. Insistez sur les postures en torsion qui vont harmoniser l’élément feu et les postures d’extension qui vont vous apprendre à vous décentrer de votre égo et à tourner votre attention vers le cœur, siège du soi. Pour la modalité il vous est conseillé de « couler » dans votre posture, de développer la fluidité.
  • Si vous avez du mal à vous mettre en route, à bouger, que vous manquez de motivation et de concentration, il vous est recommandé de faire des postures dynamiques, comme la salutation au soleil ainsi que des postures debout qui vont mettre votre énergie en mouvement.

Notez bien que c’est la pratique qui doit être adaptée à votre nature individuelle et unique et non le contraire. Vous devez en tout temps vous sentir « à l’aise ». Ce n’est qu’à condition d’une pratique régulière et qui vous respecte que vous aurez des résultats.

Sachez que le yoga met à votre disposition des variantes, lesquelles sont connues des professeurs. Ces variantes permettent à chacun, dès le départ, d’entrer dans une posture avec aisance et d’en retirer des bénéfices.

Le yoga ce n’est pas la posture « aboutie », telle que vous la voyez dans les médias, c’est la posture que vous prenez et gardez sans forcer, dans laquelle vous habitez votre corps en y plaçant votre respiration et votre conscience confortablement. Le yoga ne demande aucune performance. Si vous forcez, vous n’êtes plus en train de faire du yoga.

C’est un apprentissage que vous devez faire auprès d’une personne qualifiée car c’est une discipline, avec une méthode basée sur l’effort personnel, la liberté et la capacité individuelle.

Chaque posture comprend d’y entrer, de la perfectionner puis de baisser le niveau d’un cran pour aller chercher la détente, vous concentrer sur la respiration pour que celle-ci remplisse votre posture, car c’est dans la tranquillité, que vous irez chercher des effets sur tous plans.

EFFETS ET MODES D’ACTION DES TECHNIQUES

À ce sujet, les premières recherches sur le yoga ont pris place en Occident vers 1930.  Au-delà du simple effet de bien-être que peut procurer le yoga après chaque pratique, ces recherches ont apporté des réponses concrètes, spécifiques et mesurables sur les effets d’une pratique régulière (Résultats rapportés par le Dr Bernard Auriol dans une conférence donnée au Portugal en 2006). Des résultats à différents niveaux qu’il serait trop long de décrire ici mais que vous pouvez trouver dans internet.

Tenons-nous en à des résultats généraux. Les postures ou asana ont une action sur tous les systèmes du corps. Les muscles sont étirés, assouplis, renforcés. Les articulations sont assouplies, ce qui favorise une meilleure posture et augmente la flexibilité. La tenue de posture renforce le système osseux et réduit le risque de blessure. Le massage des organes chasse les tensions et leur permet de mieux fonctionner. Notez également que la pratique a, de plus, un effet apaisant sur l’esprit.

Plusieurs familles de postures travaillent, chacune, des parties spécifiques de votre corps. Ainsi les postures debout vous apportent-elles de l’énergie et vous enracinent, vous stabilisent. Les flexions avant développent votre capacité d’adaptation, ce qui est excellent pour vous renforcer face au stress. Elles favorisent également l’équilibre. Les torsions exercent des pressions sur les organes du système digestif et un massage qui favorise l’élimination. Les extensions vers l’arrière ouvrent la cage thoracique, libèrent la respiration avec des effets en cascade sur la circulation, le cœur, et tous les systèmes. Les postures inversées sont calmantes, elles reposent le cœur. Les équilibres équilibrent et centrent.

La respiration ou « pranayama » nous enseigne à respirer correctement et régulièrement, celle-ci s’approfondit et ralentit avec le temps. On ne force pas le ralentissement. Une respiration fluide apporte la santé et la vitalité au corps tout entier. Tout le monde souhaite cette vitalité qui est source de régénération, de rajeunissement et de longévité. Les émotions et le mental étant étroitement liés à la respiration, une respiration plus profonde calme et apaise rapidement les fluctuations de l’esprit. Sachez que des expirations plus profondes et plus longues vont tonifier le parasympathique et vous apporter plus de calme.

Toutes les fonctions bénéficient de cette pratique, à la fois par l’apport d’oxygène dans le sang, lequel irrigue tous les organes et les fortifie, mais également par l’apport d’énergie aux organes. Ce qui se traduit par une tonification de tous les systèmes qui remplissent mieux leur fonction et une meilleure santé globale.

La relaxation est une partie importante de la pratique du yoga. C’est grâce aux exercices de détente profonde que les tensions physiques et mentales sont effacées du corps et de l’esprit et que les effets négatifs du stress sont progressivement éliminés.

La relaxation vient rétablir un état d’équilibre intérieur suite aux périodes prolongées de stress jalonnant le quotidien, lequel déséquilibre notre système nerveux. Or, elle agit sur le système nerveux qui gère tous les autres systèmes. Ce sont encore des effets observables au niveau de toutes les fonctions pour une santé globale.

Yoga-nidra, qui signifie « sommeil éveillé », est une forme plus élaborée de la relaxation. On le considère à la fois comme une technique de relaxation physique, mentale et psychique et une technique d’éveil de la conscience au même titre que la méditation. Il développe les potentialités latentes de notre cerveau et des centres psychiques et représente un pont vers l’éveil.

Méditer, c’est se concentrer de façon prolongée sur un objet et pénétrer dans un espace de paix intérieure, c’est entrer en lien intime avec son corps, sa respiration, son âme. La méditation aide à calmer le mental. De façon générale, nous avons entre 12 000 et 50 000 pensées par jour, la grande majorité étant de la rumination. Selon le Dr Susan Taylor, spécialiste de l’étude de la méditation, huit minutes de méditation par jour sont suffisantes pour renforcer notre système nerveux, rétablir l’équilibre et la capacité de concentration.

L’expérience démontre que l’intégration de séances régulières de relaxation ou de méditation nous rend plus alerte et performant. Ce n’est pas pour rien que les grandes entreprises japonaises ponctuent la journée de leurs employés de courtes séances de méditation !

La méditation est au cœur du yoga. Cette pratique développe notre capacité de vivre le moment présent, elle aiguise notre habilité à nous concentrer et nous permet de découvrir qu’il existe en chacun de nous, sous les vagues de notre mental, un océan de calme, de paix et de sérénité.

LE YOGA, UN ART DE VIVRE

Cette attitude développée dans la pratique du yoga à savoir : respect de soi, de son rythme, de ses limites, déborde dans notre vie quotidienne. C’est un véritable art de vivre dont nous avons besoin dans le contexte de vie actuelle.

Sa pratique régulière permet à chacun de prendre le temps d’apprécier les moments présents de la vie et surtout de ne pas passer à côté de l’essentiel à savoir :

  • Se connaître, but du yoga, être capable de reconnaître tout ce que nous sommes en termes de potentiels, se donner la chance de les développer et de les reconnaître chez les autres.
  • Accéder à un bien-être personnel mais aussi ajouter à sa vie une grande richesse en le partageant dans sa vie relationnelle, professionnelle et familiale.

EN CONCLUSION

Le yoga est essentiellement une méthode, une discipline qui a un impact sur tous les plans et dans tous les secteurs de notre vie. Son effet principal est de nous permettre d’accéder graduellement à une grande stabilité intérieure et à une paix profonde, de développer des capacités de concentration et de créativité qui enrichissent notre vie à tous les points de vue et de pouvoir les intégrer dans notre vie relationnelle et professionnelle pour plus d’harmonie et d’efficacité.

Je vous souhaite le succès dans votre propre cheminement, dans votre quête d’harmonie, d’unité corps et esprit. N’est-ce pas là, le bonheur ?

Madhura

Francine Cauchy

Francine Cauchy

Formatrice de professeur de yoga pour enfants, pour aînés et de Yoga Ayurveda, Francine Cauchy enseigne le yoga depuis 1975. Elle est maître en yoga accrédité par la Fédération francophone de yoga et conseillère au World Council of Yoga.
Découvrez nos articles et chroniques