Les gunas : notre Prakriti

Les gunas : notre Prakriti

Patanjali définit le Yoga comme « l’arrêt des fluctuations de la conscience ». Dans le Samadhi Pada, le premier chapitre des Yoga Sutras, il explique la nature du mental, précise ce qui le compose, définit ses états et ses modes de fonctionnement.

Le sujet est vaste et complexe mais incontournable. Il mérite que l’on s’y attarde. La conscience utilise le canal du mental, ce qui sous-entend une préparation avant d’oser les premiers pas dans la voie du Raja-Yoga. C’est une invitation à la prise en compte, l’étude, à la réflexion sur soi à partir des Gunas, les trois forces de l’univers qui se « disputent » notre mental si rien n’a été entrepris les concernant.

Connaître la nature du mental

Selon le Samkhya, système de philosophie védique sur lequel s’appuient l’Ayurvéda et le Yoga de Patanjali, la conscience est le principe ultime, Purusha. Également appelé Atman ou Soi supérieur, c’est la Conscience Pure, le Soi, et la source de la création de l’univers, ce vers quoi nous cheminons dans la voie du Yoga et de l’Ayurvéda. Prakriti, la Nature Primordiale est la substance suprême, à l’origine de la matière, elle est composée des trois qualités fondamentales ou Gunas.

Les gunas : notre Prakriti

Les Gunas constituent notre nature mentale, notre Prakriti individuelle. Ce sont les forces agissant à un niveau subtil, les pouvoirs de la nature. Sattva est le pouvoir de la connaissance, Rajas, le pouvoir de l’action et Tamas, le pouvoir de la matérialisation. Sattva nous apporte la clarté, la vision intérieure et la connaissance de la réalité. Tamas est le pouvoir de l’ignorance. A travers Rajas c’est le pouvoir de l’imagination qui se manifeste, projette des idées fausses et déforme les perceptions.

Ces trois forces ont chacune un rôle dans la nature. Le problème intervient lorsque Tamas (Stabilité) et Rajas (Énergie) prédominent. Sattva constitue leur équilibre. L’Ayurvéda, comme le Yoga, préconise de développer Sattva et réduire Tamas et Rajas. Les Sutras parlent de ces qualités, des quatre stades de leur évolution pour parvenir à la Conscience et de leur transformation jusqu’à leur involution pour retourner à Purusha.

La création toute entière est le jeu des combinaisons de Sattva, Tamas et Rajas. Cette création est un phénomène de chaque instant aussi bien sur le plan microcosmique que macrocosmique. Par le jeu des Gunas, nous participons à la ronde de la vie, à son mouvement perpétuel, en tant qu’acteur, sujet et en tant qu’objet car nous en sommes également le résultat. Cette interrelation entre nous et l’univers nous ramène à notre responsabilité de faire évoluer les choses à partir de nous, de notre propre transformation.

Comment développer Sattva ?

Pour harmoniser les Gunas, l’Ayurvéda préconise d’honorer la Nature et de  respecter son processus naturel, en nous et autour de nous. Il est recommandé de cultiver une relation amicale avec Elle, avant toute chose, aussi bien pour les pratiques de Yoga que celles de l’Ayurvéda. Comprendre Prakriti, apprendre à La découvrir à la fois en soi et dans ce qui nous entoure, c’est le chemin de l’unité avec soi et avec Elle. C’est aussi travailler à réhabiliter les valeurs de la Mère Nature qui sont en perdition à l’heure actuelle.

Les gunas : notre PrakritiÉquilibrer les trois Gunas consiste à déplacer les aspects tamasique et rajasique et les faire évoluer vers Sattva. Il n’est pas facile de passer à autre chose quand le mental a une dominante. Cela commence par la prise de conscience de notre propre fonctionnement. Après cela, il nous faut enclencher  le  processus de transformation qui réponde à notre aspiration, ce qui nous amène à diminuer Tamas en évoluant vers Rajas. Rajas doit ensuite être apaisé pour permettre à Sattva de s’installer. En dernier lieu, il est proposé de faire croître Sattva. La démarche est dynamique sur le plan de la connaissance de soi. C’est une expérience intéressante et enrichissante où nous nous ressentons profondément reprendre pouvoir sur nous et sur notre vie avec en même temps un respect grandissant pour ce qui nous entoure.

Toutes les techniques de Yoga permettent de développer Sattva. Le Hatha-yoga permet de libérer les tensions au niveau physique et d’installer un état de calme. Pranayama est LA façon de rejoindre Purusha en passant par notre matière Prakriti en favorisant Sattva. Yoga-nidra et toutes les techniques de méditation y participent à part entière. Cependant il ne faut pas oublier tous les autres éléments de l’Ayurvéda, à savoir, une alimentation sattvique, un style de vie adapté et calme, en contact avec la nature, l’usage de plantes apaisantes, des pratiques yoguiques spécifiques à notre constitution et le massage des marmas (points vitaux du corps).

Swami Madhurananda

 

Francine Cauchy

Francine Cauchy

Formatrice de professeur de yoga pour enfants, pour aînés et de Yoga Ayurveda, Francine Cauchy enseigne le yoga depuis 1975. Elle est maître en yoga accrédité par la Fédération francophone de yoga et conseillère au World Council of Yoga.
Découvrez nos articles et chroniques