Origines du Yoga et de l’Ayurvéda

Origines Yoga et Ayurvéda

Origines du Yoga et de l’Ayurvéda

Asato mā sadgamaya
Tamaso mā jyotirgamaya
Mrityor mā ‘mritam gamaya

« Amène-moi de l’ignorance vers la Connaissance,
De l’obscurité vers la lumière,
de la mort à l’immortalité. »

Yoga et Ayurvéda sont deux sciences très anciennes profondément ancrées dans la culture de l’Inde. Les derniers siècles nous les ont révélées l’une après l’autre. Le Yoga (Union du corps et de l’esprit) est maintenant bien connu mais l’Ayurvéda (Science de la vie) n’a fait son apparition chez nous que depuis quelques années et commence doucement à prendre sa place. Dans la Tradition, Yoga et Ayurvéda se rejoignent dans leur vision de la personne ne laissant aucun aspect de côté : corps, âme et esprit y sont considérés. L’Ayurvéda se consacre à la santé et au bien-être physique, émotionnel, mental et prépare à la vie spirituelle. Le Yoga, science spirituelle de réalisation de Soi, introduit les techniques et enseignements relatifs au corps, au souffle, au mental permettant d’accéder à des niveaux de conscience élevés. Yoga et Ayurvéda constituent la clé de voûte d’une transformation intérieure profonde dans leur but commun : La connaissance de soi, la connaissance du Soi. Leur histoire s’inscrit dans les Védas.

Les Védas

Origines du Yoga et de l’AyurvédaOn situe approximativement l’origine des Védas entre les XIIème et Xème siècles av. J.C. Veda se traduit par science parfaite, connaissance, sagesse. Des Rishis, Sages de l’Inde ancienne, en reçoivent des Dieux la révélation en état de méditation. Les enseignements reçus s’élargissent et s’ancrent à la lumière de leurs observations de la vie sous toutes ses formes, de leur propre expérience et de leur réflexion. Synthétisés sous la forme d’hymnes (mantras), ils sont transmis oralement d’un Rishi à l’autre et chaque fois s’enrichissent. La création de l’hymne est, pour le Rishi, un moyen d’expression lié à son être mais n’est pas un but en soi, le but ultime étant la Connaissance de Soi et à chaque pas une transformation profonde vers ce but.

La connaissance a progressé et c’est ainsi que se sont élaborés au fil du temps les premiers Védas. Le Rig Veda (3000 ans avant J.C.), science des mantras contient l’essentiel des mantras et chants sacrés, qui sont la clé de la structure vibratoire de l’univers à tous les niveaux. Il est suivi du Yajur Veda, plus axé sur les rituels, du Sama Veda, Véda des chants et de la musique et de l’Atharva Veda qui ajoute des mantras au Rig Veda incluant ceux pour la guérison, l’astrologie, le bien-être et la réalisation d’objectifs liés au quotidien. Ces trois Védas (2000 ans avant J.C.) figurent également parmi les textes les plus anciens. Plus tard quatre autres Védas, appelés Upa-Vedas ont continué à en développer la connaissance.

L’Ayurvéda

L’Ayurveda est apparue pour les uns en tant qu’Upa-Veda de l’Atharva Veda, pour les autres en tant qu’Upa-Veda du Rig Veda. Telle que transmise actuellement, elle se réfère à des textes plus récents, Charaka Samhita et Sushruta Samhita, deux traités médicaux que l’on attribue aux médecins ayurvédiques du même nom Sushruta et Charaka. Cependant la lignée de ces sages et médecins a commencé avant eux avec Bharadvaja, descendant de Brihaspati, le premier grand Rishi de l’Ayurvéda, à qui la connaissance Védique a été révélée par les Dieux, puis plus tard, par Dhanvantari, un Sage et grand docteur de Bénarès (1500 ans av.J.C.) auquel nous nous relions sur les plans subtils pour la guérison en Ayurvéda. La lignée a vu ensuite des Rishis comme Vasishta mentionné dans le Charaka Samhita en tant que Rishi du Rigveda mais qui fut également un des plus grands professeurs de Yoga. Les deux sciences s’imbriquent et il est difficile d’évoquer l’une en ignorant l’autre.

Le Yoga

Le Yoga a suivi un cheminement parallèle et souvent confondu avec celui de l’Ayurvéda. Comme pour l’Ayurvéda, la Tradition, s’est continuellement développée tout au long de l’histoire grâce aux Rishis et nous retrouvons les traces de lignées du Yoga dans les textes anciens, majoritairement védiques. Il est difficile de séparer les grandes branches du Yoga telles que nous les connaissons actuellement car, dans leur histoire, elles s’enchevêtrent entre elles d’une part et avec l’Ayurvéda d’autre part, et les informations données ici, le sont à titre indicatif et non-exhaustif.

Historiquement, le Hatha-Yoga, branche la plus répandue actuellement, a deux fondateurs Matsyendra Nath, Gorakhsha Nath. Plus tard dans cette lignée nous comptons Svatmarama, l’auteur du Hatha Yoga Pradipika (œuvre de base du Hatha-Yoga). La Tradition Nath est de loin la plus vaste et celle qui nous a offert de grands Yogis comme par exemple Krishnamacharya, B.K.S. Iyengar, TKV Desikashar, Swami Satchitananda. D’autres textes témoignent de l’évolution du Yoga, ce sont le Goraksha Samhita et le Gherand Samhita.

Le Jnana-Yoga, yoga de la connaissance, de la Tradition Advaita Vedanta laisse des traces de son évolution dans les Upanishads par le travail de Shankara, et dans d’autres, toujours védiques, comme Yoga Vasishta et Ashtavakra Samhita. Nous rendons grâce à ses représentants les plus proches comme Ramana Maharshi, Swami Vivekananda, Swami Sivananda et Swami Chinmayananda.

Le Bhakti Yoga, yoga de la dévotion, s’appuie entre autres sur la Bhagavad Gita, le Srimad Bhagavatam, le Ramayana et les Puranas, Tradition reliée à Krishna et Rama et représentée par Prabhupada, Paramahansa Yogananda, Anandamayi et Papa Ramdas.

Le Karma Yoga, yoga de l’action est de même origine Traditionnelle que le Bhakti Yoga et se réfère sensiblement aux mêmes textes. Sri Aurobindo, Mahatma Gandhi en ont été les maîtres les plus proches de nous.

Quant au Raja-Yoga, la voie royale du yoga, elle se base sur la Tradition des Yoga Sutras mais aussi des Nath et du Siddha-Yoga. On compte parmi les Textes, les Yoga Sutras, le Vasishta Samhita, le Yoga Upanishad et la Bhagavad Gita. Ses représentants connus sont Swami Shivananda, Swami Muktananda, Swami Satchitananda et Paramahansa Yogananda.

Ces informations sur l’origine du Yoga font état de courants issus d’une même source, autant pour le Yoga que pour l’Ayurvéda. Les textes sont la preuve de l’origine védique du Yoga et les écoles védiques indiquent clairement la présence du Yoga.

Les écoles de philosophie Védique

Parmi les six grandes écoles philosophiques issues des Vedas, chacune a sa propre vision et constitue une voie, celle du Yoga est inspirée par Hiranyagarbha, son fondateur. Mais le Yoga imprègne les cinq autres systèmes en leur fournissant toutes les pratiques permettant d’accéder à la réalisation. Peut-être est-ce plus évident dans le système Samkhya et le Vedanta. Le Yoga constitue le lien entre ces six écoles. L’Ayurvéda leur fournit la base indispensable à la réalisation spirituelle en favorisant l’équilibre et l’harmonie physique et mentale.

Si l’Ayurveda est l’aspect médical de la science Védique et spirituelle, le Yoga en est la branche pratique, la philosophie védique y est développée et transformée en outils pour développer la conscience. Toutes les pratiques de Yoga travaillent de manière scientifique pour permettre aux pratiquants de cheminer progressivement vers l’état de méditation et vivre l’union avec le Soi.

Yoga et Ayurvéda

D’hier à aujourd’hui

Un héritage exceptionnel qui a nourri l’humanité de sa sagesse et de sa puissance spirituelle.

L’Ayurvéda est une approche holistique de la santé qui considère l’homme dans sa globalité, corps, conscience et esprit et qui s’appuie autant sur la science que sur la philosophie. Elle se base sur le principe de causalité autant pour déterminer la chaîne des circonstances qui ont amené déséquilibre, malaise, souffrance ou maladie que pour préciser les mesures à prendre pour les corriger.

L’Ayurvéda considère chaque individu unique et indivisible du Cosmos. Ce qui le compose, compose également l’Univers. A l’origine des deux, la vibration de la Pure Conscience que chacun peut ressentir à condition de faire le chemin qui mène vers Elle. Un chemin de guérison intérieure entièrement basé sur la connaissance de Prakriti, notre constitution individuelle.

Le Yoga travaille dans ce même sens, avec cette même vision, permettant de réaliser l’union entre la conscience de Soi et la Conscience Cosmique par un travail précis sur les chakras, les relais entre les deux mondes individuels et cosmiques. Le cheminement épouse les sillons de l’une et l’autre de ces sciences. L’Ayurvéda nous apprend à être conscients de la Nature, en témoin, à observer les choses, les comprendre afin d’en suivre les principes. Le Yoga nous apprend à cultiver l’attitude d’observateur, de témoin de plus en plus conscient par la pratique des techniques. Quelle belle synergie!

En conclusion

Yoga et Ayurvéda sont des « sciences sœurs », elles ont généré un courant assez important qui a traversé des millénaires, témoigné d’une évolution transmise d’abord oralement par des Sages, où science et conscience ont avancé main dans la main dans la voie de la Connaissance. Ne parlons-nous pas indifféremment, pour les nommer, de connaissance védique spirituelle, science védique, science spirituelle ?

Namasté
Swami Madhurananda

Francine Cauchy

Francine Cauchy

Formatrice de professeur de yoga pour enfants, pour aînés et de Yoga Ayurveda, Francine Cauchy enseigne le yoga depuis 1975. Elle est maître en yoga accrédité par la Fédération francophone de yoga et conseillère au World Council of Yoga.
Découvrez nos articles et chroniques