Retour à la source

Yoga Retour à la source

Yoga à la lumière de l’Ayurvéda
Francine Cauchy – Swami Madhurananda

Chronique n°11 de la FFY

Retour à la source

J’ai abordé ce retour à la source à la fin du XXème siècle, suite à une réflexion face à un casse-tête dont il manquait quelques pièces dans mon enseignement du yoga. C’est l’immersion dans l’Âyurveda qui m’a permis de le compléter.

J’entre aujourd’hui dans mon demi-siècle d’enseignement avec un enthousiasme d’enfant et une passion d’adulte toujours assoiffée de connaissance, car la source des deux sciences est infinie. J’envisage par ma participation à cette chronique de partager avec vous cette passion en distillant à chaque fois un peu du savoir transmis par la Tradition et comment celui-ci vient éclairer concrètement la pratique de yoga et son enseignement.

À L’ORIGINE

Yoga et ayurvéda sont deux sciences très anciennes profondément ancrées dans la culture de l’Inde. Leur histoire s’inscrit dans le Veda. Les derniers siècles nous les ont révélées l’une après l’autre. Le yoga est maintenant bien connu mais l’ayurvéda n’a fait son apparition chez nous que depuis quelques années.

Dans la Tradition, yoga et ayurvéda se rejoignent dans leur considération de la personne, ne laissant aucun aspect de côté : corps, âme, esprit y sont considérés. L’ayurvéda se consacre à la santé et au bien-être physique, émotionnel, mental et prépare à la vie spirituelle. Le yoga, science spirituelle de réalisation de Soi, introduit les techniques et enseignements relatifs au corps, au souffle, au mental, qui balisent le cheminement vers des niveaux de  conscience élevés.

Yoga et ayurvéda constituent  la clé de voûte d’une transformation intérieure profonde dans un but commun : la connaissance de soi, la connaissance du Soi.

Dans ce but commun de réalisation de Soi, l’ayurvéda approche l’humain en se basant sur le lien qui existe entre le corps et l’univers, la similitude des forces qui agissent en l’un et l’autre. Le yoga s’appuie sur cette même vision et permet de réaliser l’union entre la conscience de soi et la Conscience Cosmique. Le yoga, des asanas à la méditation, incluant les mantras, la dévotion aux divinités et les rituels, fait partie de l’ayurvéda, c’est ce que l’on appelle la thérapie par le yoga ou Yoga Chikitsa.

Je reviendrai sur cette source dans les prochaines chroniques.

CONCRÈTEMENT

Abordons ce cheminement dans les deux sciences. Celui-ci se fonde entre autres, sur la théorie des cinq éléments Mahabhuta. C’est à la fois l’unité entre les cinq éléments, leur interpénétration profonde et leur mise en mouvement dans un jeu permanent, qui orientent le choix des thérapeutiques ayurvédiques et des pratiques adaptées en yoga.

Notons au passage que cette science des éléments est également présente dans la tradition du Hatha-Yoga de Gorakhnath avec les correspondances entre les parties du corps et les éléments dont nous tenons compte dans les postures et leur organisation dans une séance complète de yoga.

Le but d’asana en yoga est de contrôler le corps, de solliciter les qualités des éléments qui le composent dans une juste mesure et de favoriser la circulation de l’énergie pour la mettre au service d’une transformation intérieure. La terre assure la stabilité, l’enracinement. L’eau  favorise l’élimination des tensions pour une meilleure adaptation, le feu opère une transformation profonde  au niveau de tous les tissus corporels et finalement fournit l’énergie qui sera ensuite canalisée dans des pratiques où l’air et l’espace dans le cœur et le mental élèveront la conscience. C’est l’élément air qui régit tous les mouvements et naturellement Prana.

En ayurvéda, l’harmonisation des éléments s’effectue grâce à une alimentation et une hygiène de vie adaptées auxquelles s’ajoutent pratiques de yoga et thérapeutiques spécifiques. L’énergie libérée est utilisée à des fins de guérison puis à des fins évolutives. Notons cependant que les asanas favorisent le traitement des maladies mais sont rarement un remède en elles-mêmes, mis à part pour les problèmes musculaires, structurels  et osseux. Les asanas ou vyayama figurent donc dans les thérapeutiques ayurvédiques pour rétablir l’équilibre au niveau des éléments. Leurs effets dépendent d’une pratique adaptée, régulière et suffisante : ce n’est un secret pour personne !

En conclusion, dans l’harmonisation des éléments, l’ayurvéda met l’accent  sur leur équilibre sur le plan biologique et le yoga se consacre à leur transformation sur le plan spirituel. C’est Prana qui fait le lien. Le rôle de l’ayurvéda est fondamental et celui du yoga transcendantal par l’évolution de la conscience.

Namasté

Francine Cauchy

Francine Cauchy

Formatrice de professeur de yoga pour enfants, pour aînés et de Yoga Ayurveda, Francine Cauchy enseigne le yoga depuis 1975. Elle est maître en yoga accrédité par la Fédération francophone de yoga et conseillère au World Council of Yoga.
Découvrez nos articles et chroniques