Yoga à la lumière de l’ayurvéda

Yoga à la lumière de l’ayurvéda

Donner un sens nouveau à notre pratique de yoga
Donner un sens nouveau à notre enseignement du yoga

Un peu d’histoire pour nous situer

L’ayurvéda, science de la vie, date de 2500 ans avant J.C. et il a connu son apogée entre 500 ans avant J.C. et 1000 ans après J.C. Médecine traditionnelle de l’Inde elle y est devenue illégale avec la colonisation anglaise qui l’a remplacée par l’allopathie. L’ayurvéda a cependant continué à être pratiqué dans les coins les plus reculés du pays. Depuis 1947, année de l’indépendance de l’Inde l’ayurvéda est de nouveau une médecine légale. Les pays de l’Est, Hongrie, Roumanie et Russie s’y intéressent sérieusement. En Grande-Bretagne l’ayurvéda est enseigné en tant que médecine alternative et peut être pratiqué légalement.

Un savoir important pour nous tous

Considérez que la perspective ici n’est pas d’envisager l’ayurvéda en tant que médecine, mais en tant que pratique énergétique permettant de rétablir un état d’équilibre là où il y a des déséquilibres mineurs. Ce qui définit le rôle du yoga au rang de la prévention, il fait partie des thérapeutiques utilisées en ayurvéda.

Les postures, respirations, relaxation et surtout yoga-nidra, méditation, amènent un état d’équilibre et calment l’esprit. Chaque partie du corps, chaque organe est sollicité par les postures pratiquées dans différentes positions, chacune apportant sa spécificité tout en maintenant parallèlement une approche globale du corps par le souffle. Tous les systèmes sont régénérés par une pratique douce et c’est l’ensemble des fonctions qui en bénéficie. Sur le plan énergétique, les centres et canaux sont vitalisés par l’action conjointe des postures et du souffle, une synergie qui en potentialise les effets.

Comment ça marche ?

L’ayurvéda apporte la lumière sur les déséquilibres fonctionnels de la personne et le yoga permet, en ajustant les pratiques, le choix de celles-ci et les modalités, de rétablir l’équilibre.

La trilogie de base « Savoir- savoir-être et savoir-faire » pour cet enseignement est indispensable pour le professeur de yoga.  Cela explique qu’une formation soit nécessaire. Le professeur se définit alors « conseiller en yoga et ayurvéda ».

Deux possibilités s’offrent à lui :

  • Dans les cours de groupe après avoir permis aux élèves d’identifier leur constitution, leur expliquer ce qui se passe pour chacune et leur conseiller des modalités spécifiques lors des séances.
  • Proposer des cours en individuel pour initier la personne à des modalités de pratique spécifiques en lui en expliquant les effets, donc ce qu’elle peut en attendre. Lui conseiller plus particulièrement certaines pratiques ou même une routine personnalisée.

En conclusion

Je confirme que la synergie de ces deux sciences dans notre pratique de yoga est un atout très utile pour gérer les petits inconforts du quotidien. Il nous faut aussi ne pas oublier, que c’est la somme des petits inconforts ou leur répétition qui sont à l’origine d’inconforts plus importants aboutissant à la maladie. D’où son rôle de prévention.

Je peux témoigner de mon expérience à titre personnel, les deux sciences (ensemble) font partie de mon quotidien depuis vingt ans et m’apportent beaucoup de satisfactions.  À titre professionnel, quand j’enseignais, mes élèves étaient très friands de mes conseils.

Yoguiquement vôtre.

Francine Cauchy

Francine Cauchy

Formatrice de professeur de yoga pour enfants, pour aînés et de Yoga Ayurveda, Francine Cauchy enseigne le yoga depuis 1975. Elle est maître en yoga accrédité par la Fédération francophone de yoga et conseillère au World Council of Yoga.
Étiquettes : Yoga et Ayurvéda
Découvrez nos articles et chroniques